Malbrough s'en va-t-en Guerre

Line
Mélodie - Seq. by Joseph Guix
Line

Malbrough s'en va-t-en guerre
Mironton, ton ton mirontaine
Malbrough s'en va-t-en guerre
|: Ne sait quand reviendra. :|

2. Il reviendra z'à Paques
Mironton, ton ton mirontaine
Il reviendra z'à Pâques
|: Ou à la Trinité. :|

3. La Trinité se passe,
Mironton, ton ton mirontaine
La Trinité se passe,
|: Malbrough ne revient pas. :|

4. Madame à sa tour monte
Mironton, ton ton mirontaine
Madame à sa tour monte
|: Si haut qu'elle peut monter. :|

5. Elle aperçoit son page
Mironton, ton ton mirontaine
Elle aperçoit son page
|: Tout de noir habillé. :|

6. Beau page, ô mon beau page
Mironton, ton ton mirontaine
Beau page, ô mon beau page
|: Quell' nouvelle apportez. :|

7. Aux nouvell's que j'apporte
Mironton, ton ton mirontaine
Aux nouvell's que j'apporte
|: Vos beaux yeux vont pleurer. :|

8. Quittez vos habits roses
Mironton, ton ton mirontaine
Quittez vos habits roses
|: Et vos satins brochés. :|

9. Monsieur Malbrough est mort
Mironton, ton ton mirontaine
Monsieur Malbrough est mort
|: Est mort et enterré. :|

10. L'ai vu porter en terre
Mironton, ton ton mirontaine
L'ai vu porter en terre
|: Par quatre z'officiers. :|

11. L'un portait sa cuirasse
Mironton, ton ton mirontaine
L'un portait sa cuirasse
|: L'autre son bouclier. :|

12. Le troisièm' son grand sabre
Mironton, ton ton mirontaine
Le troisièm' son grand sabre
|: L'autre ne portait rien. :|

13. Tout autour de sa tombe
Mironton, ton ton mirontaine
Tout autour de sa tombe
|: Romarin l'on planta. :|

14. Sur la plus haute branche
Mironton, ton ton mirontaine
Sur la plus haute branche
|: Le rossignol chanta. :|


John Churchill, premier duc de Marlborough, fut grièvement blessé - et non tué - en 1709 à la bataille de Malplaquet. Mais cette chanson, écrite en dérision sur un modèle utilisé notamment en 1585 à propos de la mort du duc de Guise, ne connut son extraordinaire succès qu'à partir de 1781. Geneviève Poitrine, nourrice du premier dauphin de Louis XVI la chantait à l'enfant royal : Marie-Antoinette la reprit au clavecin et en lança la mode. La mélodie fit le tour du monde.

John Churchill, 1st duke of Marlborough, was severely wounded - not killed as the song says - in 1709 at Malplaquet. The song that was made to mock him became a success from 1781 : Geneviève Poitrine, nurse of Louis XVI's first son, sang it to the royal child. Marie Antoinette played it on the clavicord, the court made it fashionable and the tune was soon famous worldwide. English-speaking people know it as "For he's a jolly good fellow". - With thanks to Philippe Pierson for the French and English commentary.

Line
| Song Index | Home Page |
Line