Le roi Renaud

Line
Mélodie -
Line

Le roi Renaud de guerre vint,
Portant ses tripes dans ses mains,
Sa mère était sur le créneau
Qui vit venir son fils Renaud.

2. Renaud, Renaud, réjouis-toi!
Ta femme est accouchée d'un roi.
Ni de la mère, ni du fils
Je ne saurais me réjouir;

3. Allez, ma mère, allez devant,
Faites-moi faire un beau lit blanc;
Guère de temps n'en démorrai
A la minuit trépasserai.

4. « Mais faites-le moi faire ici-bas
Que l'accouchée n'entende pas »
Et quand ce vint sur la minuit,
Le roi Renaud rendit l'esprit.

5. Il ne fut pas le matin jour
Que les valets pleuraient tretour,
Il ne fut temps de déjeuner
Que les servantes ont pleuré.

6. Dites-moi, ma mère, ma mie
Que pleurent nos valets ici?
Ma fille, en baignant nos chevaux,
On a laissé noyer le plus beau.

7. Et pourquoi ma mère, ma mie,
Pour un cheval pleurer ainsi?
Quand le roi Renaud reviendra
Plus beaux chevaux amènera.

8. Dites-moi, ma mère, ma mie,
Pourquoi j'entends cogner ainsi?
Ma fille, ce sont les charpentiers
Qui raccommodent le plancher.

9. Dites-moi ma mère, ma mie
Pourquoi les cloches sonnent ici?
Ma fille, c'est pour la procession
Qui sort pour les rogations.

10. Dites-moi ma mère, ma mie,
Que chantent les enfants ici?
Ma fille, c'est la procession
Qui fait le tour de la maison.

11. Or, quand ce fut pour relever
A la messe elle voulut aller.
Or, quand ce fut passé huit jours
Elle voulut faire ses atours.

12. Dites - moi, ma mère, ma mie,
Quel habit prendrai-je aujourd'hui?
Prenez le vert, prenez le gris,
Prenez le noir pour mieux choisir.

13. Dites-moi ma mère, ma mie,
Ce que ce noir signifie?
Femme qui relève d'enfant,
Le noir lui est bien plus séant.

14. Quand ell'fut dans l'église entrée
Le cierge on lui a présenté;
Aperçut en s'agenouillant
La terre fraîche sous son banc.

15. Dites-moi ma mère, ma mie,
Pourquoi la terre est rafraîchie?
Ma fill', ne vous le puis plus celer
Renaud est mort et enterré.

16. Puisque le roi Renaud est mort,
Voici les clefs de mon trésor;
Prenez mes bagues et mes joyaux,
Nourrissez bien le fils Renaud.

17. Terre, ouvre-toi, terre, fends-toi,
Que j'aille avec Renaud, mon roi!
Terre s'ouvrit, terre fendit
Et si fut la belle engloutie.


C'est peut-être l'une des plus anciennes et probablement la plus répandue des chansons populaires françaises. On en a trouvé de nombreuses versions dans presque toutes les provinces ainsi que dans d'autres pays d'Europe (Italie, Espagne et même Suède et Finlande !). Elle puise son inspiration dans la chanson de geste de Renaud de Montauban, l'un des quatre fils Aymon, poème épique du XIIIe siècle faisant écho aux luttes du VIIIe siècle.

Back from war «holding his guts in his hands », king Renaud dies and his mother tries in vain to hide it to his newly delivered wife. One of the oldest french folksongs, with numerous versions throughout the country and in Spain, Italy, even Sweden or Finland, it is based on a 13th century heroic poem, which echoed the wars of 8th century. - Thanks to Philippe Pierson for the English and French notes.

Line
| Song Index | Home Page |
Line