Li biaus desconnëus

Line
Mélodie - Seq. by Vincent
Line

Renaud de Beaujeu, XIII siecle, Chanson associée au roman: Li biaus desconneüs

Leals amors qu'est dedanz fin cuer mise
Ne s'en doit mais partir ne removoir,
Et la dolors qui destraint et justise
Semble doçors, cant en la puet avoir.
Nus biens d'amors ne puet petit valoir,
Ainz sont tuit douz qant on les aime et prise:
Ce doit chascuns bien entendre et savoir.

2. Tels puet dire que la morz li est prise
Par bien amer qu'il ne dit mie veoir.
Fals amant sont kel font par false guise;
Malvais luier lor en doint Dex avoir.
Qui en poroit morir en boen espoir,
Gariz seroit devant Deu al juïse:
De ce me lo quant plus me fait doloir.

3. "J'aim lealment senz trechier et senz feindre",
Ceu dient cil qui en vuelent parler.
La mor merci, kant ce me font entendre
Don fine amors puet adés enmeldrer.
S'il savoient qu'il m'ont fait endurer,
Lor falsetez en seroit, espoir, maindre:
Non seroit, voir, trop me vuelent grever.

4. Nus nes poroit de lor jangler destraindre:
Tant les heit Dex ne s'en vuelent oster.
Ne plus c'on voit lo vant qant il est graindre,
Puet on savoir lor cuer ne lor panser.
Nus ne se puet de traïson garder,
Fors que de tant de meuz se savent feindre
Que ne font cil qui muerent por aimer.


Here is a very nice medieval song from the epic poem 'Li biaus desconneüs' written at the XIIIth century by Renaud de Beaujeu. Words and music are real jewels. - with thanks to Vincent.

Line
| Song Index | Home Page |
Line